Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

P.O.S : We don't even live here

Etre un rappeur américain et avoir du punk qui coule dans les veines n’est pas un profil que l’on rencontre souvent et même loin de là. C’est donc avec un plaisir immense que j’ai reçu et écouté le nouveau disque de P.O.S. Que ce type ait des choses c’est assez indéniable. Qu’il le fasse avec courage, c’est une certitude à l’écoute de l’ensemble des morceaux. Qu’il ose le faire sous cette forme est assez surprenante. Elargissant son univers, il mélange la rudesse du rap et le côté enragé du punk. Il saupoudre le tout avec une pincée d’électro et quelques morceaux de pop.

Ce quatrième album est donc l’album de la différence et du renouveau pour notre artiste.

Il prend des risques mais en contrepartie quel plaisir il distribue à ses auditeurs.

Ces derniers se régalent au-delà de ce qu’il était possible d’imaginer avant l’écoute total de l’album.

Mon morceau préféré est bien évidement le titre qui encadre ce billet : Fuck your stuff.

De la violence comme l’indique le titre mais sans la moindre vulgarité trop vue chez les rappeurs.

Le reste des titres n’est pas mal non plus puisque pas loin du niveau de mon titre phare.

How We Land est un joli morceau de pop.

Si la révolution doit se refaire, une chose est certain elle aura son hymne avec ce disque- là.

Un petit bijou qui serait dommage que vous ratiez.



18/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres