Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Mon journal du jour : 25-10-2015 et son tableau musical

J’écoute Michel POLNAREFF, et le souvenir d’un passé lointain est comme tout frais à l’intérieur de moi. Enfance musicale bien malgré moi et pourtant bonheur inouï, ce dernier perdurant bien des années plus tard pour ne jamais s’éteindre c’est une certitude absolue. La musique reste le refuge secret du rythme et de la poésie, la structure magique d’une autre mathématique. POLNAREFF : génie insupportable sera toujours un interprète de talent. Fusionner avec la musique, faire de l’instrument un prolongement de son propre corps et de sa respiration, de son souffle, de son sang.

Il m’a toujours étonné, fait du bien, consolé et surtout transporté. La moindre de ses chansons est toujours propice à un moment d’évasion qui apporte toujours un bienfait. Un bien fou même.

Et se frotter à la question de la folie nous amène à nous poser la question de notre propre folie, cette petite porte tentante à portée de main et pas si étrangère que cela à nous-mêmes. Et qui est juste là. À côté.

Tout le monde devrait emprunter cette voie et ceci que ce soit à travers la musique, la littérature ou bien l’art.

Ne rien refuser, ne pas avoir peur, se laisser tenter par l’aventure dans le plus pur des lâcher-prises.

Cela ne va pas bien mais cela ira mieux et c’est bien là l’essentiel.

 

sdf.jpg



25/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres