Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Lettre de Robert Desnos à Youki

Robert_Desnos.jpg

Juillet 1944

Mon amour,

Notre souffrance serait intolérable si nous pouvions la considérer comme une maladie passagère et sentimentale. Nos retrouvailles embelliront notre vie pour au moins trente ans. De mon côté je prends une bonne gorgée de jeunesse, je reviendrai rempli d’amour et de force. Pendant le travail, un anniversaire, mon anniversaire, fut l’occasion d’une longue pensée pour toi. Cette lettre parviendra-t-elle à temps pour ton anniversaire ? J’aurais voulu t’offrir 100 000 cigarettes blondes, douze robes des grands couturiers, l’appartement de la rue de la Seine, une automobile, la petite maison de la forêt de Compiègne, celle de Belle-Île, et un petit bouquet de quatre sous. En mon absence, achète toujours les fleurs, je te les rembourserai. Le reste, je te le promets pour plus tard. Mais avant toute chose, bois une bonne bouteille de bon vin et pense à moi. J’espère que nos amis ne te laisseront pas seule ce jour. Je les remercie de leur dévouement et de leur courage. J’ai reçu il y a une huitaine de jours un paquet de J. —L. Barrault. Embrasse-le ainsi que Madeleine Renaud. Ce me paquet me prouve que ma lettre est arrivée.

J’espère que cette lettre est notre vie à venir. Mon amour, je t’embrasse aussi tendrement que l’honorabilité l’admet dans une lettre qui passera par la censure.



29/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres