Voyage-a-travers-la-litterature-Le-Livre-de-l-intranquillitede-PESSOA - Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Voyage-a-travers-la-litterature-Le-Livre-de-l-intranquillitede-PESSOA

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, Voyage à travers la littérature : Le Livre de l'intranquillitéde PESSOA

Il est de livre qui sont beaucoup plus que cela, l’objet dont il est question maintenant et de cette catégorie là et c’est ce que nous allons voir maintenant.

Œuvre posthume de Fernand PESSOA, elle est publiée en 1982. Sorte de recueil de pensées, de réflexions, de poèmes qui traite de du désenchantement. L’errance d’une pensée au service d’une cause artistique.  Ce livre est quelque parte une rencontre, une douce rencontre entre un être, nous lecteur, et une œuvre, une œuvre qui est chacun.  Car oui ce livre est une sorte de Doppelgänger, il prend son lecteur en image faisant de ce dernier une sorte de lui-même. L’inaptitude à vivre, proclamée par l’auteur, est un langage universel pour tout être un tant soit peu sensible au-delà de la moyenne.

Le contenu est sensible, poétique, grisant, pénétrant. Chaque phrase lue est un uppercut en plein cœur.

Une décharge électrique parcourant l’échine de tout être  réceptif.  Réceptif à cette vie imaginaire qui est aussi trouble et troublant que la vie réelle qu’il faut fuir.

L’homme va chercher au loin ce qu’il possède déjà au fond de lui. La plus grande erreur de l’humanité est cette ignorance. Mépriser la rêverie pour lui préférer l’action est une condamnation avant l’heure.

Pessoa lors de sa déclaration de guerre envers l’action n’est pas dans une démarche nihiliste du tout, il prône juste à chacun de se faire sa propre construction mentale. L’acte poétique suprême.

Une œuvre souterraine, passionnante, une ode à toutes les choses positives du monde.

Un livre sensible dur au premier abord mais qui est au final une grande note d’espoir. Une ode à la rêverie, une invitation au voyage et à faire voguer son imaginaire.

Un livre à lire, à relire dans une boucle infinie d’errance, d’espérance et de plaisir.

Un chef d’œuvre. Un non livre et c’est cela sa force la plus profonde. Un accomplissement parfait.



24/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres