Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Jacques Ellul, l’homme qui avait presque tout prévu de Jean-Luc PORQUET

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, Jacques Ellul, l’homme qui avait presque tout prévu de Jean-Luc PORQUET

Cette année étant le centenaire de la naissance de notre grand penseur, il était donc nécessaire de lui rendre hommage et de le sortir de l’oubli injuste dans lequel il croupissait. Surtout que l’injustice est criante tant le grand écart est important. Célébré jusqu’aux Etats-Unis et si maltraité chez nous son pays de naissance. La honte n’est pas loin mais bon comme il n’est pas le seul. Il faut le savoir, notre homme est considéré comme l’un des plus grands penseurs de notre époque. On peut même dire qu’il est le père de certains de nos penseurs illustres actuels : Michel SERRES et Pierre BOURDIEU en tête d’affiche mais DEBORD et BAUDRILLARD sont aussi de la liste.

Si ses héritiers sont aujourd’hui plutôt dans le monde écologiste, on voit bien que sa pensée voguait vers le cadre le plus large.

Histoire du droit, analyse des idées politiques, étude de la théologie… Une étendue magistrale.

Sa vision du monde moderne est quand même d’une précision incontestable. Peu de gens peuvent se sentir à ce niveau.

Dans ce livre PORQUET démontre la perspicacité d’ELLUL en prenant des exemples concrets et actuels en les illustrant par des propositions de notre génial penseur. C’est une proposition d’une grille de lecteur à la fois simple et ambitieuse.

Simple par son récit abordable et ambitieuse car les propositions et analyses soulevées sont brillantes et très réelles.

L’intéressant dans la pensée d’ELLUL c’est qu’elle est aussi liée à sa foi religieuse. Hautement croyant, il n’a jamais renié ses croyances face à ses doctrines.

 Son ouvrage le plus brillant et marquant est probablement le Système technicien, ouvrage dans lequel il pourfend le système susnommé qu’il accuse de nous conditionner sous l’emprise d’une omniprésence de la médiation, de l’artificiel, mais a pour conséquence logique une dégradation des rapports humains eux-mêmes, des sentiments humains dans ce qu’ils ont de plus profond, de l’Amour enfin et du rapport des hommes à l’Absolu, à Dieu. Chose qu’il exprime de façon sublime dans son livre « Ce que je crois ».

Plus qu’un penseur, un grand humaniste qu’il faut lire pour apprendre et comprendre et surtout progresser dans le seul but de s’assagir. Un pas vers une plus grande humanité sera fait par tous ceux intéressés par la lecture de ce génie.



17/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres