Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Illusions perdues, du manuscrit d'origine à l'édition Furne corrigé

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, Illusions perdues, du manuscrit d'origine à l'édition Furne corrigé

 

Lucien de RUBEMPRÉ est très certainement mon personnage préféré dans toute l'histoire de la littérature, il était donc inconcevable que je ne vous conseille pas ce beau livre pour Noël.

Au cœur de La Comédie humaine, Illusions perdues est, selon la belle formule de son auteur, « l'œuvre capitale dans l'œuvre ». Ce titre mythique englobe trois romans conçus, rédigés et publiés à des époques différentes mais unis par un même ­souffle créateur : Les Deux Poètes (1837), Un grand homme de province à Paris (1839), Les Souffrances de l'inventeur (1843). Soit 97 feuillets d'un papier vergé.

L'éclat de ce dimant noir le vengea de sa faillite d'imprimeur. Il envoûte sa comédie humaine. Au6delà, il fit germer la vocation d'écriture des plus grands : Oscar Wilde, Maurice Blanchot, Marcel Proust...

Comme l'encre dont lui-même maculait papier et manches de chemise, à contempler chaque folio reproduit dans cette extraordinaire ouvrage, augmenté de l'édition imprimée Furne, qui en 1843, réunit la trilogie, le lecteur se laisse absorber la calligraphie torrentueuse du démiurge. Il n'a plus que quinze ans à vivre !

Dans sa formidable présentation, Stéphane Vachon relève la « formidable impression de vitesse » de ce manuscrit pourtant calme. Sur ces amendements et ajouts Balzac s'est exprimé pour l'éternité : « Chaque écrivain est obligé de se faire sa langue, comme chaque violoniste est obligé de se faire son son... La correction, la perfection du style existe, mais au-delà de l'originalité, après avoir traversé les faits, non en deçà. »

 

 

Un livre magistral et profondément enivrant.



22/10/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres