Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

En rage

oskar-kokoschka-triptyque-apocalypse.jpg

Elle était la, présente, contemplative du rien. Il y avait bien sa présence obscure, il la regardait, il l'avait même touché, un peu quoi. De ce gestuel qui montrait la pauvreté de son être. Même pas tendre, Même pas sexuel, à la rigueur bestial.
Pas cette bestialité animale qui voulait la baiser et l'emporter ailleurs.
Non cette bestialité d'abattoir qui faisait voir qu'il était déjà mort. L'incarnation putride d'un être à la dérive qui ne méritait plus rien, même pas un s...ouffle de vie. 
Et malgré ça rien. La merde qu'il était avait encore grossie.
Elle lui avait pourtant dit qu'il fallait envie d'en finir encore plus.
Elle ne savait pas comment mais elle savait que c'était déjà fait.
Lui ne savait rien, ne se doutait de rien. Il faut ressentir pour ça, respirer et surtout vivre.
Lui était déjà mort, en ce moment et même avant sa naissance.
Il donnait rien et ne faisait que prendre.
Avec lui c'était mieux ainsi , il n'était que torrent de boue et la vérité, c'est que cela sali tout.
Qu'il crève un peu plus, voilà son désir.



06/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres