Dessins D'architecture - Du Moyen Age Au Xixe Siècle - Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Dessins D'architecture - Du Moyen Age Au Xixe Siècle

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, Dessins D'architecture - Du Moyen Age Au Xixe Siècle

 

Mon avis :

L’architecture est probablement l’un des domaines les plus universels qui soit. Qu’il fasse rêver à bien des niveaux c’est assez indéniable à constater.  La beauté, l’harmonie, le lien entre le passé, le présent et le futur, voici quelques ingrédients qui expliquent le pourquoi de la fascination de cet art.

L’architecture façonne notre univers quotidien et raconte l’histoire de l’humanité et ceci même si ce qu’il reste est juste une ruine.

Mais avant de devenir une réalité, l’architecture est juste une idée, une vision abstraite que l’artiste s’efforce de projeter sur le papier.

Œuvres fragiles, diverses et riches qui méritent tout l’attention du public et qui révèlent également l’évolution des techniques du dessin : simple esquisse ou trait à la plume ou au crayon, en noir ou à la sanguine, rehauts de couleur au lavis ou à l’aquarelle…

Il existe ainsi des milliers de feuilles, reflets du génie des architectes occidentaux, ici présentées selon une classification chronologique (de la fin du Moyen-Age à la Belle-Epoque) et typologique : feuilles de travail, d’autant plus émouvantes qu’elles évoquent la genèse même de l’œuvre.

Ce beau livre fait parcourir plus de cinq siècles de créations parmi les plus insignes de l’histoire, en compagnie de noms illustres : Léonard de VINCI, Michel-Ange, Vétuve, Ledoux… Le lecteur se délectera de la remarquable qualité des illustrations, renseignées par d’intéressantes vignettes.

Un bijou.

 

L'éditeur :

« L’histoire de l’architecture se compose de bâtiments réels et de monuments imaginaires ; d’édifices subsistants et de chefs-d’œuvre disparus ; elle est encore faite de descriptions poétiques, de littérature technique et enfin de représentations médiatiques. L’ère de la photographie d’abord, de l’ordinateur ensuite, a modifié notre “regard architectural”, en dématérialisant insensiblement l’image même de l’architecture. Ce phénomène n’en rend que plus important un retour à la source créatrice qu’est le dessin d’architecture… » En témoignent les superbes illustrations de cet ouvrage qui nous entraîne du Moyen Âge au XIXe siècle sur les traces des bâtisseurs, architectes, décorateurs, visionnaires, utopistes ou simples témoins d’un passé dont ne subsistent parfois que des ruines. Ils ont pour noms Villard de Honnecourt, Jacques Androuet du Cerceau, Antonio Lafrery, Étienne Dupérac, Serlio, Palladio, le Bernin, Borromini, Ledoux, Boullée, Charles Garnier, Viollet-le-Duc, Joseph Paxton… entre autres. Le livre, d'un format de 34x40 cm pour 576 pages dorées sur tranche, est emballé dans une valisette en carton.



29/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres