Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Hippocrate


Synopsis :

Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence.

Ce que l’on ressent pendant, et à la sortie de, cette comédie de Thomas Lilti c’est autant son originalité que sa justesse de ton et sa justesse situationnelle. Le travail soigné qu’il y a derrière ce film expliquant en grande partie le succès que va rencontrer ce projet vraiment surprenant. Surprenant comme toutes ces surprises que cette fiction nous délivre toute en son long et Dieu que le spectateur que j’ai été s’est régalé et même goinfré de tout ça. Il faut dire que cette plongée au sein du milieu hospitalier parait totalement crédible, les émotions que l’on ressent de certaines situations dramatiques n’a que d’égal les moments plus légers où il est vital que tout ce petit monde doit décompresser en participants aux plus grandes grivoiseries. Cette alternance se faisant si naturellement que la réalité ne peut absolument pas être autre. Et cette justesse fait que l’on est embarqué profondément.

La justesse et l’implication de tous les acteurs accentuent évidemment ces sentiments.

L’écriture, le rythme, la réalisation sont aussi des éléments qui sont à applaudir tant ils sont de très bon niveau. Sa précision d’ensemble est presque comme un documentaire sur le sujet.

La petite cerise sur le gâteau est que l’on rigole aussi beaucoup à travers des situations totalement folles et entrainantes.

 

Reda Kated prouve de plus en plus qu’il va falloir compter avec lui et dans des genres bien plus étendus que ce soit dans quoi il est un peu trop enfermé. Cette remarque peut aussi s’appliquer à Vincent LACOSTE, qui prouve ici qu’il sait faire autre chose que du comique un peu bêta.

Si je devais dire un petit truc un peu négatif, cela serait clairement que certaines situations ne sont pas poussées jusqu’au bout, mais vraiment rien de très grave.

Un film intelligent, drôle et bien fait qui montre clairement qu’en bossant on arrive à proposer des films différents, mais aussi très intéressants.

À voir sans le moindre doute et même à partager grandement.

3.7/5



07/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres