Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Modes et Tendances


Une jolie fleur dans ...

D9F0207B-DF0A-45B1-9C46-AE959458E8B1.jpeg

 

Une fleur c'est avant tout l'organe d'une reproduction sexuée. Une extravagance de la nature, à la fois visuelle et olfactive, qui attire. Irrésistiblement.

 

Avec un peu de magie, et beaucoup de talent, Dominique Ropion crée une fleur qui aimante les humains, qui les fait papillonner. Impossible de ne pas enfouir son nez dans le cou de quiconque portera Carnal Flower, vous voilà prévenus. Une tubéreuse puissante et profonde, délicatement crémeuse, avec un volume incroyable [boostée par l'ylang-ylang et la fleur d'oranger]. Une fleur impériale, mais rieuse aussi, avec cette note discrète de bubble-gum.

 

Contrairement à la pensée populaire, les fleurs ne sont pas féminines. La plupart sont hermaphrodites, et possèdent les organes mâles et femelles. Carnal Flower cultive cette ambivalence, cette dualité. Des grands traits de camphre, et un fond vert particulièrement robuste, viennent équilibrer ce déluge floral. Même si Carnal Flower n'est pas le prototype du parfum unisexe, un homme aventureux le portera aisément.

 

La tubéreuse ultime.

 

 

10 ml [50 €] 30 ml [125 €] 50 ml [175 €] et 100 ml [260 €].

 


08/11/2018
0 Poster un commentaire

En mode parfumeur : AMBRE SULTAN de Serge LUTENS

A7D8BDE3-279F-4D02-A5D7-4DEEFE6181A0.png

 

 

 

Le plus bel ambre d'Occident.

 

Cet ambre vigoureux, d'abord aromatique et épicé [coriandre, laurier, origan], évoque un encens cabalistique et ténébreux avant de s'arrondir sur des notes charnelles [cumin, baume du Tolu, vanille].

 

Ambre Sultan de Serge Lutens a deux grandes qualités qui font de lui un parfum inégalable:

 

1. Son sillage est perçu non seulement olfactivement, mais physiquement, comme si Ambre Sultan diffusait une chaleur réelle. Vraiment surprenant.

 

2. C'est un des jus les plus érotiques et impudiques qui soit. Une odeur de corps. La sensation d'une gorge nouée par l'excitation et le désir. Troublant.

 

Ambre Sultan sur la peau, c'est comme une branche de sapin sur des braises ardentes. Il crépite, il fume, puis il s'enflamme.


07/11/2018
1 Poster un commentaire

Superparfumeur en mode sombre

L'Artisan Parfumeur nous convie au coin du feu, pour un moment privilégié.

 
Quand le froid se fait piquant, c'est le moment d'apprécier les pulls en  mohair et les parfums capiteux. Grains de café, fèves de cacao, noix,  marrons grillés... Noir Exquis est un élixir d'Hiver.
 
Gourmand comme un Lutens, c'est à dire sans sucre ou presque [une touche de sirop d'érable], Noir Exquis est texturé comme un encens. Épais mais pas sirupeux, l'ambiance est à  la torréfaction. L'évolution boisée-santalée, un brin poudrée, est  parfaitement unisexe.
 
La version corsée de Bois Farine.
 
★ ★ ★ ★ ☆

Eau de Parfum 50 ml [88 €] et 100 ml [112 €].
 

15/02/2016
0 Poster un commentaire

Suprparfumeur est en voyage

Paix, calme, et sérénité. Voilà la signification de ce mot sanskrit.
Shanti Shanti nous transporte donc en Inde, pays où la culture du parfum est bien plus riche et ancienne qu'en France. Quelle injustice de lister uniquement les parfums occidentaux dans les livres d'histoire de la parfumerie. Quel scandale même.
Shanti Shanti m'évoque immédiatement le fameux Gulab Attar, un extrait de rose puissant, infusé dans une huile de santal pure. Shanti Shanti est un hommage à cette création lointaine.
La rose de Miller et Bertaux oscille entre une facette épicée typiquement indienne [poivre, cardamome, une pointe de safran] et une facette plus fraîche, acidulée, pimpante. On savoure. Shanti Shanti affirme sa personnalité avec des nuances d'iris, qui complètent avec bonheur le crémeux du santal.

 
★ ★ ★ ★ ☆

Eau de Parfum 100 ml [95 €].


14/02/2016
0 Poster un commentaire

Superparfumeur en mode florale

Direction Grasse, pour une parfumerie moins nonsensique.

Marché aux Fleurs
de Fragonard c'est un peu comme rentrer chez un fleuriste. Vous savez cette odeur dense et compacte, simple et directe, ce mélange floral hétéroclite et pourtant harmonieux.

Un généreux bouquet de jasmin, d'oeillet, de pois de senteur, de fleur d'oranger, et surtout de lys blanc, bizarrement absent de la présentation. Joliment texturé, Marché aux Fleurs évolue peu, mais sa tenue est satisfaisante.

Un plaisir à prix tout doux.

★ ★ ★ ★

Eau de Toilette 50 ml [12 €].


03/02/2016
0 Poster un commentaire

Superparfumeur en mode conteur de fées

La collection L'Art & la Matière s'enrichit d'un nouveau trésor.

Myrrhe & Délires surprend, doublement. Pour sa toute première apparition dans un Guerlain, la myrrhe n'a pas été mécaniquement guerlinée [preuve de la vivacité créative de la marque]. Et le parfum qu'on attendait sombre et encens est finalement gracile et nerveux.

Au coeur de la composition, cette oléorésine certes, ambrée, fumée,  mais piquée de pamplemousse et de poivre doux, illuminée de réglisse  [non sucrée] d'iris et de rose. Une tournure florale qui se chypre avec une délicatesse et une maîtrise époustouflantes.

Seul le nom manque un peu de finesse.

★ ★ ★ ★ ★

Eau de Parfum 75 ml [175 €]. Exclusivement dans les boutiques Guerlain.


18/01/2016
0 Poster un commentaire

Superparfumeur n'aime pas les sous

Rien n'est plus beau que la parfumerie 100% synthétique. Rien n'est plus respectable, rien n'est plus impressionnant que de tout inventer de A à Z.

Encore faut-il que l'illusion soit parfaite.

BLV II de Bulgari intègre mal ses ingrédients de synthèse. Dès l'ouverture, cette violette métallique a l'air suspecte. Son évolution [couplée à une note anisée] est contre-productive, très vite BLV II ressemble même à un masculin. Le fond s'améliore sensiblement avec un iris musqué, dont la froideur aurait mérité un benjoin plus convaincant et un patchouli plus vigoureux. L'ensemble reste ainsi figé et beaucoup trop hygiénique.

Bulgari semble avoir confié sa direction artistique a des traders.

☆ ☆ ☆ ☆ ☆


16/01/2016
0 Poster un commentaire