Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

A la découverte de la musique classique : Edgard Varèse (1883-1965)

 

Le roi de la musique de chambre incontestablement.

Ce morceau "Ionisation" de 1931 est l'une des œuvres les plus caractéristiques et influentes de Varèse. Il se distingue d'œuvres passées pour percussions par le volume de l'ensemble choisi (les 13 musiciens manient la bagatelle de 40 instruments!!!!). Si on ajoute à ça une complexité des rythmes et de ses couleurs et une profondeur digne des compositions pour des instruments plus complexes que des percussions.

Deux idées principales sont développées tout au long de ce morceau :

 

-Une introduction composée de sons métalliques doux et de retentissement solitaires de sirènes

-Un thème évoquant une marche, associée à une caisse claire, à des bongos et des maracas.

 

Une nouvelle vision de l'aliénation d'une cité moderne fantasmagorique en version poétique évidemment.

 

L'interprétation superbe de Riccardo Chailly  exprimant la poésie violente et le dynamisme rythmique compulsif de ce morceau extraordinaire avec une clarté et une précision hallucinantes.

 

Du beau à sublimer votre ipod.



05/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres