Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Lettre de Jack Kerouac à Allen Ginsberg et William S. Burroughs

kerouac 

début mai 1957

 
 

Cher Allen et Bill

[…]

La dernière fois que j’ai entendu parler de Gregory [Corso] il était à l’Hôtel des Écoles, rue de la Sorbonne, Paris… Il m’a fait boire et dépenser presque tout mon argent la première nuit, c’est pour ça que j’ai dû quitter Paris si vite… Paris mieux que je n’ai rêvé, formidable, incroyable, Allen tu adorerais… mais ne vous installez PAS à Saint-Germain-Montparnasse, allez plutôt dans le vieux Montmartre où c’est moins cher, manèges dans les rues, artistes, artistes plus beat, quartier ouvrier… (pas à la mode aujourd’hui, les idiots d’Américains sont tous assis dans les cafés de Montparnasse comme s’ils n’avaient pas eu leur dose au Remo ou à The Place, beurk)… Alors allez vivre à Montmartre quand vous viendrez… Ne manquez pas le Louvre, j’y ai tout vu… abondantes notes sur les tableaux que j’ai vus dans mon journal… À Paris même Frechtman ne m’aurait pas laissé dormir sur le sol (de son appartement)… résultat, tout ce que j’ai trouvé c’était des chambres d’hôtel pour une nuit, viré le matin, passé l’essentiel de mon temps à visiter Paris avec mon gros sac sur le dos, parfois sous la grêle et la neige… […]

Je me sens lugubre et contrarié et Gregory n’a pas arrangé les choses à Paris en m’accusant d’être lugubre et contrarié, nous avons eu une journée plaisante à boire du cognac dans le jardin du Luxembourg avec des grandes bandes de filles françaises et des tantes irlandaises à bicyclette… et cette nuit-là nous avons rencontré tous les Américains à la coule et les peintres, Baird, et les autres… […]

 



28/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres