Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Les soeurs de Napoléon, Trois destins italiens au Musée Marmottan

Les-soeurs-de-Napoleon-Trois-destins-italiens-au-Musee-Marmottan.jpg

Du 3 octobre 2013 au 26 janvier 2014

Le musée MARMOTTAN, toujours à la pointe de l’actualité, propose à son public un nouveau voyage dans le temps qui va cette fois le transporter au milieu du Premier Empire. Il faut dire que cette période était celle qui avait la préférence du collectionneur de ce lieu, feu monsieur Paul MARMOTTAN. Le sujet du jour est de mettre à l’honneur les sœurs de Napoléon BONAPARTE : Élisa, Caroline et Pauline.

elisa

La présentation avec ces demoiselles se fait via l’exposition d’œuvres d’art qu’elles ont inspirées ou possédées. L’exposition se concentre autour de 3 angles principaux qui vont de la vie parisienne de ces dames à l’expatriation consulaire lors de leur séjour italien.

C’est évidemment l’accession politique de leur frère qui a poussé ces filles sur le devant de la scène. Faisant d’elles les objets du rayonnement français en Italie. Le destin de chacune devenant évidemment des plus glorieux. Pauline fût consacrée princesse de Borghèse en se mariant avec le prince de la région. Elise régna sur le Grand-Duché de Toscane. Caroline épousa le maréchal d’Empire Joachim MURAT, la faisant devenir reine de Naples. Et c’est là que toute l’aventure débuta, richesse, poses pour les plus grands peintres, luxure mobilière…L’exposition montre bien toute cette richesse à plusieurs degrés. Mon admiration la plus totale étant pour les sublimes portraits d’apparats divins que n’auraient absolument pas reniés les plus grands portraitistes de l’époque.

L’exposition, en plus de tous ces objets et tableaux, montre aussi la personnalité de chacune et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles n’avaient pas vraiment toutes le même. Élisa avait un amour fou pour la matière artistique au point de le défendre et de l’exposer quasiment envers et contre tout. Sa relation avec Chateaubriand est assez merveilleuse. Son célèbre portrait par GIRODET est bien sûr exposé.

Elisa Bonaparte (1777-1820), princesse de Lucques et de Piombino, grande duchesse de Toscane

Pauline se contenta d’un rôle moins volontaire en remplissant à la perfection un rôle de muse qui lui alla comme un gant. Le bronze, d’Adamo TADOLINI l’exposant, montre sa beauté merveilleuse qui lui permit d’être admirée de tous et de remplir son rôle à la perfection.

Caroline fut une régnante sans histoire. L’étendue des objets exposés montre aussi l’intimité de chacune en faisant la part belle aux femmes qu’elles étaient, mais aussi aux mères. Une partie de cette exposition est consacrée aux enfants de ces dames.

paulinebonaparte 

Un événement complet et sensible qui fait bien ressentir aux visiteurs tout un tas de sentiments vraiment agréable.

Une exposition merveilleuse qui montre comment les objets d’art sont aussi une façon de raconter l’histoire aussi bien de façon matérielle que sensorielle. Admirable que cet événement qu’il ne faut pas que vous ratiez.

Blog de carlitablog : Tendance et Rêverie, Les soeurs de Napoléon, Trois destins italiens au Musée Marmottan

Musée Marmottan Monet 2, rue Louis-Boilly – 75016   Tél : 01 44 96 50 33 – M° La Muette (9) Plein tarif 10 euros – Tarif réduit 5 euros  Gratuit pour les -7 ans Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h Nocturne le jeudi jusqu’à 20h



09/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres