Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Le mauvais temps de Paul GUIMARD

41JAFHBHZXL__.jpg

Cet ouvrage retrace l'histoire de Monsieur Robert, un cinquantenaire mélancolique et assez peu joyeux, mais pourtant très lucide sur sa condition et le monde qui l’entoure. Dans sa jeunesse, il était un autre puisqu’il s'appelait Bob. Aujourd'hui Robert et Bob se respirent, se croisent, sont des étrangers l’un pour l’autre.

L’écriture du roman se veut percutante, sauvage, émouvante, violente, vivifiante et tant d’autres sentiments comme pour mieux montrer la grande profondeur des sentiments qui habitent cet ouvrage. Et le moins que l’on puisse dire c’est que cette mécanique a été efficace puisque mes sens s’en sont trouvés très bouleversés et ceci que de façon positive.

Si le fond est puissant, le style est aussi à applaudir. Un joli hommage est rendu à notre société moderne naissante qui ne pouvait se trouver que belle. La ville était belle, les voitures magnifiques, les mouvements oniriques… L’histoire est un parcours au sein d’une intériorité. Une jolie façon pour apprendre à se connaitre dans le seul but de connaitre les autres après. Comment unir sa vie de jeune avec sa vie d’adulte afin de ne faire qu’un être uni et centré. Tout ceci est l’histoire de ce roman, mais c’est aussi une méthode qu’il faut appliquer et c’est ça qui fait que cet ouvrage est indispensable.

Brillamment mise en scène, l’écriture apporte une surbrillance au propos d’ensemble qui était déjà de qualité.

Clairvoyance, drôlerie et bons sentiments se combinent dans une ode qui sera si douce pour toutes les âmes des lecteurs qui auront la bonne idée de lire ce petit monument.

Écrit en 1976, ce roman est d’une modernité à rendre bien des gens jaloux.



05/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres