Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

"La Séquence de l’énergumène" de Gabriel Matzneff

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, 'La Séquence de l’énergumène' de Gabriel Matzneff

Résumé :

Le général de Gaulle règne sans état d'âme sur une télévision aux ordres. A la veille de la première élection présidentielle au suffrage universel de la Ve République, le jeune Gabriel Matzneff, frondeur et partisan de François Mitterrand, ferraille sans trêve contre le pouvoir, persifle la bêtise des divertissements dont celui-ci ahurit le peuple. Un bouquet de joyeux duels qui, en 2012, n'a rien perdu de son actualité politique, libertaire.

 

Ma lecture :

Encore un assemblage d’articles de MATZNEFF me direz-vous. Soit mais quand il s’agit d’une telle qualité, d’une telle plume que cela en devient une drogue et que l’on ne peut plus s’en passer tant c’est bon. Une plume délicieuse, acerbe et revigorante que l’on s’explique à lire et relire cette prose, sa prose, la Prose. C’est le témoignage d’une époque, la réalité qui se montre de façon exceptionnelle.

Cette façon de montrer l’intrusion de la télévision dans notre monde moderne avec cette arrivée fracassante dans les années 60 n’est pas faisable par le quidam moyen.

Cet ouvrage est donc le rassemblement de ces chroniques brillantes consacrées à ce sujet télévisuel.

Et la TV à cette époque n’était pas celle d’aujourd’hui. Deux trois chaines et pas plus.

Cette offrande d’une si haute opinion est d’une autre époque mais elle se confronte de façon magistrale avec notre présent. Lire ses critiques écrites en 1963 de nos jours est comme déguster un vin délicat.

On déguste, on est en jouissance et on explose de bonheur.  On a peur aussi, peur de cette évolution de ce média qui dérive vers une bêtise de plus en plus grande.  Pernicieux à souhait car personne ne semble s’en rendre compte.

Une analyse quasi anthropologique du sujet et c’est sacrément aussi intéressant que puissant.

Un ouvrage brillant, un style unique et une pensée qui ne l’est pas moins.

Le combat se poursuit et c’est tant mieux.



22/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres