Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

La guerre sans l'aimer de BHL

Blog de carlitablog :Tendance et Rêverie, La guerre sans l'aimer de BHL

 

Si Coluche avait lu tout Freud, moi je peux dire que j'ai lu tout BHL, et qu'à part Paul Valéry, il ne doit y en avoir que deux ou trois autres pour compléter cette liste. Certains diront qu'il ne le mérite pas pendant que les autres trouveront cela normal surtout devant un tel génie.

Pour ma part je suis un peu au milieu, notre homme est évidemment pleins de défauts et notamment des majeurs mais il est aussi pleins de qualités, notamment il a un certain courage, il ose et il a une certaine audace qui va au-delà du simple toupet.

On ne va pas non plus débattre de son appartenance à la catégorie des philosophes. Non, le seul intérêt qui va guider notre billet du jour est la qualité de son dernier livre : La guerre sans l'aimer.

Le sujet du livre est assez bien résumé avec son sous titre : Journal d'un écrivain au cœur du printemps libyen.

Un homme, une guerre, des intervenants illustres et une grande question : BHL est-il un génie diplomatique à sa façon ou bien un imposteur de la plus haute volée ?

Je le dis toute de suite, et peut être pas grande naïveté, mais après lecture j'ai été convaincu.

D'une l'ouvrage est passionnant, on y apprend des vrais trucs et certains assez secrets ou très méconnus. Deux l'homme nous montre qu'il est aussi intelligent dans le sens collectif, même si au final il y a une partie qui sert à le faire briller.  C'est le premier reproche de la liste constituée par ses détracteurs d'ailleurs, « BHL est bien gentil mais s'il s'agite autant, c'est quand même en premier pour sa petite personne ». Moui il y a peut être du vrai  mais dans ce cas là il pouvait le faire mais sans prendre de risques, il y a des causes à défendre toutes aussi nobles et moins risquées non ?

Surtout qu'au niveau des risques l'homme a été courageux, combien se sont couchés devant Sarkozy ? Combien sont tombés dans l'antisarkozisme primaire ?...

Car, en dehors de BHL, le sujet principal du livre est Sarkozy  lui-même,  surtout sa première partie.

Mais une fois cette partie terminée, c'est là qu'on attaque l'essence même de l'ouvrage, une flopée d'interrogations, le soulèvement des doutes, une démonstration d'une audace et surtout une révélation de la nature des hommes quand ceux-ci sont acculés aux plus grandes difficultés.

Ce dernier point étant un hommage involontaire mais sincère à l'impact joué par Sarkozy dans cette affaire.  Il est aussi un service à lui-même, puisque pour ma part, une fois la lecture achevée, on ne peut que constater que les interrogations de notre écrivain sont sincères.

Donc quoi qu'on en pense, ce livre est une belle démonstration qu'il faut mieux un droit d'ingérence, qu'un laxisme qui laisse un peuple à la merci de ses tyrans.

Le dernier point convaincant, et pas le moins intéressant d'ailleurs,  est le témoignage historique de l'ouvrage va laisser. Le rôle décisif d'un homme qui grâce à ses relations va faire en sorte de contacter notre président de la République. Ce dernier se laissant convaincre de l'urgence et de la nécessité de faire quelque chose. Incroyable et dépriment peut être de constater le si peu de poids de notre Ministre des Affaires étrangères, même si ce point peut être apprécié à l'envers. Mais le plus curieux étant peut être de s'apercevoir que la destinée géopolitique de notre monde se règle parfois un peu par hasard, ou du moins d'une façon plutôt artisanale et non par des calculs plus savants.

Pour tous ces différents angles et intérêts ce livre est indispensable à lire.

Surtout qu'il est bien écrit, qu'on vit les situations racontées, que la sincérité se mixe à la lucidité du vécu...

Un livre brillant peut être mais surtout très intéressant et qui montre que c'est en ne faisait rien qu'on est certain de ne jamais se tromper. Probablement le livre le plus convaincant de BHL après son Cadavre à la renverse d'il y a quelques années.                Si on devait fignoler, on pourrait dire qu'il manque une petite partie romanesque à l'histoire mais chipotage, chipotage.

A lire même s'il faut outrepasser certains de vos préjugés. Pour moi BHL est arrivé à maturité et a atteint son heure de gloire tant voulue et recherchée.



25/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres