Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Tout Schuss


Synopsis :

Max Salinger, écrivain divorcé, flamboyant et égocentrique, refuse d’accueillir sa fille de 15 ans sous son toit. Pour se venger, elle lui vole son dernier manuscrit et file en classe de neige. Pour récupérer son bien, Max n’a alors pas d’autre choix que de débarquer dans la station de ski en s’improvisant « parent accompagnateur ». Seul problème : le célèbre écrivain, qui n’est déjà pas un parent exemplaire, n’est pas vraiment un accompagnateur qualifié non plus ! De descentes épiques en randonnées infernales, la vie de Max au milieu des ados ne s’annonce pas de tout repos…

Si ce film ne vaut, presque, que par la présence de José GARCIA, c’est déjà pas si mal tant l’on se débride quelques sens de façon positive et notamment ceux servant à se rendre un peu plus joyeux que la moyenne. Si aucune fulgurance ne s’est invitée à la fête, on notera tout de même un certain effort de la part du réalisateur pour proposer une petite limite ambitieuse à la seule présence d’un acteur faisant office de tête de gondole pour attirer le public.

On aimera la tentative, par toujours couronnée de succès, d’intégrer une trame émotive au milieu d’une matière trop appuyée pour faire exister une gaudriole trop aléatoire.

On notera des grandes maladresses, des trous d’air enrhumant, des incompréhensions notoires et quelques autres défauts mais, mais, on pardonnera tout.

Il y a des œuvres plus dispensables que celle-ci mais il y en a aussi des plus consternantes, alors rien que pour le bon moment que le public va passer, on mettra la moyenne même si cela ne sera pas plus.

A vous de voir mais si vous êtes fana de son acteur principal, alors ce film est à voir.

2.5/5



16/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres