Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Pattaya

 

Synopsis :

Franky et Krimo rêvent de quitter la grisaille de leur quartier pour partir en voyage dans la célèbre et sulfureuse station balnéaire thaïlandaise de PATTAYA. Pour pouvoir s’y rendre à moindre coût, les deux amis ont la folle idée d’inscrire à son insu le nain de leur quartier au championnat du monde de Boxe Thaï des Nains. Mais ce qui devait être pour eux des vacances de rêves va se transformer en l’aventure la plus dingue et périlleuse de leurs vies.

Après les Kaira, Franck Gastambide ne cède pas à la facilité en tournant un opus 2 à sa saga culte mais en proposant une nouvelle œuvre, toujours teintée d’un esprit banlieusard.

Si n’étais pas fou de joie en allant à cette avant-première, je n’étais pas non plus horrifié tant le bonhomme à un certain talent pour produire des choses efficaces ;

Toujours devant sa feuille, derrière la caméra, devant aussi et à bien d’autres rôles, notre homme-orchestre de ce film, propose un voyage en Thaïlande avec une nouvelle clique mais avec un esprit toujours exotique et chantant. En tête de casting Malik BENTHALA, Anouar TOUBALI, Ramzy, Gad ELMALEH entre autres.

L’histoire est assez limpide et simple en même temps, du dépaysement, de la banlieue à l’autre bout du monde, des clichés pour le meilleur et le moins bon, des situations cocasses et pour certaines, limites gênantes.

Ce qu’il y a de très bien dans le travail qui a permis à ce film d’exister est le fait de sa profondeur. Si les clichés sont très, trop visibles, il n’en reste pas moins que la complexité de la construction de ce film est beaucoup plus sophistiquée qu’elle n’en a l’air.

Et oui, si la situation de base est simpliste, toutes les situations qui se croisent, s’entremêlent, se complètent et s’épousent apporte une richesse nécessaire à une histoire qu’il fallait épaissir et rendre homogène. Et l’évidence est que le travail accompli a été exemplaire de ce point de vue-là.

En dehors de cette qualité profonde, il reste que l’on rigole aussi beaucoup et pas qu’à cause de gags trop faciles. Les acteurs se donnent beaucoup de mal pour que l’affaire soit de la meilleure des qualités. La direction d’acteurs, excellente, n’étant pas pour rien dans cette brillante réussite. J’ai aussi aimé l’intervention d’une nouvelle vedette animale, mais secret de polichinelle pour ne pas gâcher quoi que ce soit.

La qualité des dialogues est aussi à souligner ainsi que la présence de quelques invités plaisants à regarder.

Pour le côté un peu plus négatif, il existe une nette baisse de rythme et d’intérêt à partir de la seconde moitié du film. Le fait qu’aucune trouvaille digne de ce nom ne s’invite à la fête est aussi, pour moi, dommageable.

Enfin, la trop grande facilité à insérer du cliché peine légèrement.

Un film à voir évidemment, pour le bon moment qu’il fait passer, pour sa surprenante complexité notamment au niveau de son scénario et pour les petites surprises qu’il présente tout au long de son déroulé.

On ne le verra pas deux fois néanmoins.

3.8/5.

 

 



17/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres