Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Meurtriers


Synopsis :

Alors que Frank Valken réalise un casse fabuleux, un commando de tueurs entre en action et exécute tous les témoins. On relève parmi les cadavres celui de la magistrate qui enquête sur l’affaire des Tireurs fous. Trente ans plus tard, ils semblent être de retour.

Un polar qui nous vient tout droit de la Belgique avec ce premier film, du déjà talentueux, François TRUKENS. Tout droit débarqué des années 60, ce film respire le sublime parfois d’antan de l’époque reine du genre et même plus sublimement encore.

Le grandiose se fait à tous les niveaux : des acteurs divins avec en tête un Olivier GOURMET des plus sublimes, des plus succulents, des plus gracieux, des plus tout ce que le dictionnaire peut produire dans le divin.

Le scénario est simple mais efficace et palpitant. On se régale à suivre les différentes péripéties de cette aventure.

 

On a aussi aimé l’intensité de l’action. Ultra condensé, tout va suivant une jolie symphonie.

Et comme le film dure moins de 90 minutes, l’efficacité est redoublée pour notre plus grand plaisir.

 

On regrettera quelques dialogues malheureux et un petit côté cucul a cette histoire, un peu traditionnelle dans son mauvais versant.

 

A voir tout de même et plutôt deux fois qu’une.

Et vivement la suite offerte par notre réalisateur, déjà adulé.

 

4.5/5



06/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres