Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : Les saisons

 

 

Synopsis :

Après avoir parcouru le globe à tire d’ailes avec les oiseaux migrateurs et surfé dans tous les océans en compagnie des baleines et des raies mantas, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud reviennent pour ce nouvel opus sur des terres plus familières. 

 

C’est un bel hommage à la nature qu’est ce film éblouissant. Les images de ces animaux défilent sous nos yeux et l’émerveillement se fait de plus en plus grandissant au fil que s’écoulent le temps.

Observer la naissance de ces bestioles et les voir évoluer en pleine nature est une véritable jouissance pour nos sens. On éprouve un plaisir rare à constater tout cela.

Aucun propos envahissant ne vient gâcher quoi que ce soit. La beauté des images parle d’elle-même et rien de superflus ne vient apporter la moindre pollution perturbante.

Les animaux se présentent à nous et l’impact de ce fait est décuplé par rapport à ce que notre esprit pouvait pouvoir prétendre dans sa plus grande ambition. Et c’est tout bonnement prodigieux.

Juste un petit peu long peut-être

Un film familial merveilleux qui fait du bien, grand bien, un immense bien. Une beauté des images, une technique sans faille et une cohérence globale parfaite.

Une réjouissance à voir en famille.

Jacques PERRIN propose un éblouissement de plus et on l’en remercie.

4/5.



14/02/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres