Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : LE CAIRE confidentiel

 

Synopsis : 

Le Caire, janvier 2011, quelques jours avant le début de la révolution. Une jeune chanteuse est assassinée dans une chambre d’un des grands hôtels de la ville. Noureddine, inspecteur revêche chargé de l’enquête, réalise que les coupables pourraient être liés au président Moubarak.

 

 

 

Tarik SALEH réalise une œuvre immense avec ce film percutant pour absolument tout nos sens. La panoplie des sentiments que le spectateur éprouve est gigantesque. D'une sensation légère à la plus percutante en passant par tout l'éventail des autres possibilités, rien ne manque et c'est assez jouissif à constater et ressentir. 

Le plaisir est d'abord visuel avec cette expédition diurne et nocturne dans cette ville charnelle, sensuelle et spectrale. Puis l'intensité des émotions augmente avec cette rencontre avec des personnages aussi variés que complexes. 

Fares FARES, l'acteur principal du film, avec un jeu exceptionnel, le portant dans une sphère qui n'était pas si simple.  

La profondeur sociale qui teinte l'histoire apporté un supplément d'âme pas inintéressant du tout. 

Pour les petits défauts, on notera une sophistication inutile lors de certaines actions, lors de certains dialogues et lors de l'adaptation du scénario vers l'écran.

La narration souffre aussi de quelques faiblesses. 

 

Un polar noir et haletant qui mérite quasiment son qualificatif de chef d'œuvre et même si on n'ira pas aussi loin dans l'idolâtrie, il restera quand même à dire que ce film est absolument indispensable.

Une urgence.

 

4.4/5



05/07/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres