Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : La loi de la jungle

 

 

 

Synopsis :

Marc Châtaigne, stagiaire au Ministère de la Norme, est envoyé en Guyane pour la mise aux normes européennes du chantier GUYANEIGE : première piste de ski indoor d’Amazonie destinée à relancer le tourisme en Guyane. De mésaventure en mésaventure, on lui affuble un coéquipier. Pas de chance c’est une pin-up. Pire : elle a du caractère.

 

Antonin Peretjatko, après la « Fille du 14 Juillet », revient avec un second film qui reste dans la même veine. Le même duo d’acteurs (Vincent MACAIGNE, Vimala PONS), une folie efficace, une critique sociétale vraiment digne dans sa forme et son fond, des rôles secondaires très utiles et un esprit rafraichissant.

Le fait d’érotiser l’atmosphère est une idée géniale car cela permet d’aérer le propos et donc de le rendre plus efficace. L’utilisation du burlesque pour délivrer un fort message sociétal n’a jamais été aussi bien réinventé que dans les pattes de notre réalisateur du jour et cela est peut-être sa meilleure des qualités.

Les acteurs sont tout simplement géniaux, et on devine, que dans son genre, que la petite Vimala va devenir immense, du moins encore plus qu’elle ne l’est maintenant.

Jamais le désespoir et la mélancolie n’auront reçus un si bel hommage sur un écran que dans cette production. Et ceci même, si parfois tout tourne un peu trop autour de la même mécanique.

Un film génial et inventif qui prouve, qu’avec une certaine écoute, un certain talent et du boulot conséquent, que le cinéma français a de beaux jours devant lui et plutôt des scintillants.

On y va car il serait dommage de louper une des comédies de l’été, si ce n’est LA.

On en redemande.

4/5



17/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres