Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Cinéma : DESIERTO

 

Synopsis :

Désert de Sonora, Sud de la Californie. Au cœur des étendues hostiles, emmené par un père de famille déterminé, un groupe de mexicains progresse vers la liberté. La chaleur, les serpents et l'immensité les épuisent et les accablent… Soudain des balles se mettent à siffler. On cherche à les abattre, un à un.

Sur fond de moquerie envers le fils d'Alfonso Cuaron réalise un film efficace même si sans grande originalité. L’enjeu de ce thriller est tout de même assez simple, s’apparentant à un jeu vidéo qui consiste à canarder tout ce qui bouge, le tout dans un paysage apocalyptique de la frontière mexicaine. Un western moderne qui va faire plaisir au fan d’action pure et de méchanceté gratuite. Peu de dialogues, les images parlent toutes seules.

Gael García Bernal., en tant qu’acteur principal, porte le film sur ses solides épaules et on se régale à le regarder agir, même si toute crédibilité n’est pas en permanence présente.

Un film simple et efficace qui se regarde et qui se pense un peu, puisque la trame politique qui se cache derrière le propos n’est pas si inintéressant dans la façon dont il est traité.

A voir malgré ses défauts et son illogisme un peu trop appuyé.

3/5

 

 



19/04/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres