Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

Musique


Musique : Born Ruffians : Red, Yellow and Blue

Il y a dans ce disque une très bonne chanson qui s'appelle "Kurt Vonnegut". Kurt Vonnegut était un écrivain américain d'origine allemande qui a écrit un fameux livre titré "Slaughterhouse 5", paru en 1969, inspiré par son expérience de prisonnier de guerre en Allemagne : il fut l'un des 7 américains à survivre au bombardement de Dresde en étant enfermé dans un abattoir. Tout ça pour dire que la musique de Born Ruffians n'a à peu près rien à voir avec tout ça, puisque c'est une sorte d'indie-rock qui ne sort pas vraiment du lot mais qui n'est pas desagréable à écouter en famille.


18/07/2016
0 Poster un commentaire

Musique : Cut Copy

 

Cut Copy : In ghost Colours.

 

J'imagine qu'entre Sydney et Melbourne, les gens se haïssent au plus haut point, simple question de rivalités ancestrales. En général, les caisses immatriculés de la province adverse en font les frais. J'irais même jusqu'à penser qu'ils s'échangent les "gone fishing!" de rigueur après une épreuve sportive opposant les deux villes. Dans ce genre de débat, la comparaison des gloires locales revient à un moment ou à un autre. Manque de pot, à ce jeu Sydney récupère The Presets et Melbourne, le meilleur groupe du monde.

 

 


28/06/2016
1 Poster un commentaire

Musique : Sigur Ros

 

Sigur Ros - Med Sud I Eyrum Vid.

Je déteste les Islandais. Je hais leur optimisme, leurs jolies grandes plaines, leurs légendes débiles, leur sagesse légendaire et par dessus tout, je ne peux pas saquer Bjork. En plus, c'est quasiement impossible de trouver les lettres de leur alphabet sur un clavier, genre le "o" avec accent grave et je ne comprend pas non plus la novlangue de ce groupe. C'est donc avec énormement d'à priori que je m'apprêtais à écouter ce disque, et qu'elle ne fit pas ma déception quand je m'aperçus qu'au delà de la musique prétentieuse que j'imaginais, ce groupe pondait de très bons morceaux de pop nuageuse et chaude qui donne vraiment envie de courir nu avec des amis entre des geysers tout en se donnant des conseils de méditation et des leçons de respect de la nature.

 

David tu es un pauvre con.

 

 


04/03/2016
0 Poster un commentaire

Musique : Herman Dune : Next Year in Zion

 

Qu'allait donc valoir ce nouvel album d'Herman Dune, après le départ d'André, frère du chanteur. Il y avait quelques craintes tout de même. La réponse est assez limpide, toujours aussi bon, une invitation à l'errance, sous le soleil tapant avec une barbe de 3 mois. Le décor étant planté, quid  de la musique?

Déjà un conseil, pour une fois foncez sur l'album collector car le 4 titres l'accompagnant est une pure surprise et le son contenu une ode au plus grand voyage.

 

A la fois dépouillées et bavardes, poétiques et mélodieuses, leurs ballades folk-rock semblent surgies du fin fond des Appalaches.

Un melting pot musical avec des origines multiples, le grand écart va de Leonard Cohen au Shadows en passant par Bob Dylan pour finir avec de la musique yiddish. Et ce qu'il fait la force de cet album, c'est que, malgré ces multiples références, l'album est d'une cohérence totale. Quand à l'écriture, tantôt transie avec Try to Think about Me, tantôt légère avec Baby Baby You're My Baby et parfois amère avec When We Were Still Friends et ceci sans aucune trace de naïveté. Une sorte de talent en forme de diamant brut.

Le fond musical est aussi à souligner, entre les chœurs, l'harmonica et la batterie ce n'est que du bon. Parfais pour coller à l'intimité de certains morceaux.

 

Si vous ne connaissez pas trop ou seulement leurs anciens morceaux joyeux et fous, l'évolution et la maturité vous sauteront aux yeux, pour les autres cet album et à découvrir de suite et de filer après vers leur ancienne vie et notamment leur album Giant.


23/02/2016
0 Poster un commentaire

Musique : Kitsuné Tabloid

 

Je me demande si les gars de Kisuné ont véritablement enfilé leurs costumes de rebards super futés cette fois-ci. Parce qu'entre nous qui veut payer pour un mix de Digitalism? Des milliers de kids fortunés, certainement. Des gens capables d'endurer la triplette Siriusmo-Calvin Harris-The Presets à la suite, aussi. Mais les autres, ceux qui se servent d'Internet comme d'un supermarché?

Non je ne crois pas.


22/02/2016
0 Poster un commentaire

Musique : Born Ruffians : Red, Yellow and Blue

Il y a dans ce disque une très bonne chanson qui s'appelle "Kurt Vonnegut". Kurt Vonnegut était un écrivain américain d'origine allemande qui a écrit un fameux livre titré "Slaughterhouse 5", paru en 1969, inspiré par son expérience de prisonnier de guerre en Allemagne : il fut l'un des 7 américains à survivre au bombardement de Dresde en étant enfermé dans un abattoir. Tout ça pour dire que la musique de Born Ruffians n'a à peu près rien à voir avec tout ça, puisque c'est une sorte d'indie-rock qui ne sort pas vraiment du lot mais qui n'est pas desagréable à écouter en famille.


19/02/2016
0 Poster un commentaire

Musique : Daedelus

Love to Make Music to de Daedelus, en voilà un album qui dépote.

En effet, c'est la version évoluée de l'electro hip-hop. C'est-à-dire qu'en plus du côté instru on rajoute le petit côté electronica et dancefloor qui va bien. Pour que sa musique devienne un peu moins ennuyeuse, Daedelus devrait ranger son second degré dans un tiroir et, au lieu de faire du love to make music to, il devrait plutôt arrêter de massacrer la chanson "My boo" de Inoj en faisant une sorte de reprise chelou avec une basse qui ressemble à des cris de crapauds qui meurent.


19/02/2016
1 Poster un commentaire