Mon monde, mon âme et le reste

Mon monde, mon âme et le reste

A la découverte de la musique classique : Alexander von Zemlinsky (1871-1942)

Alexander von Zemlinsky commença à écrire La Sirène, poème symphonique en trois mouvements au cours d'une période de grand chambardement affectif. L'amour de sa vie était sur le point d'épouser un concurent, Malher. Sorte de composition funéraire en somme. L'influence du conte d'Andersen n'était pas non plus absente dans cette composition.

La Sirène fut bien acceuillie par la critique qui loua les riches harmonies, les apogées passionnés et l'orchestration diaphane.

 

S'il est un enregistrement de ce morceau à écouter en premier, c'est bien celui de Thomas Dausgaard pour ses phases langoureuses et son rubato joliment nuancé.

 

Plus que sublime, c'est divin.

 



16/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres